welcom in california! Forum Index
welcom in california! Forum IndexFAQSearchRegisterLog in

Clem's fiction :)

 
Post new topic   Reply to topic    welcom in california! Forum Index -> hors RPG -> La ou la plume trionfe
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Matthew D. Polloni
Sexy Boys

Offline

Joined: 06 Apr 2010
Posts: 24
Localisation: ici et là, errant avec ma guitare.

PostPosted: Fri 9 Apr - 23:03 (2010)    Post subject: Clem's fiction :) Reply with quote

Voici une fiction qui est présente sur mon blog, I-Belong-To-Muse . Smile Fans de Muse, venez nombreux Wink
C'est du réchauffé, mais j'aime bien l'exposer.
Je ne mets pas tout d'un coup, elle est assez longue, ça fera un peu de suspense Smile

Elle s'appelle "Feeling so Good with U !", titre inspiré d'une chanson de Nina Simone, reprise par Muse, sur l'album Origin of Symmetry. La chanson se nomme "Feeling Good".
Mon personnage principal s'appelle Lisa (sur le blog, elle est représentée par Alexz Johnson.), les personnages secondaires sont bien sûr Matthew Bellamy, Dominic Howard et Christopher Wolstenholme.

Sur ce, je pense avoir tout dit, je vous laisse lire Wink
Laissez un petit commentaire pour me donner vos impressions. Merci Smile


      Enfin ! Deux semaines de vacances accordées. J'en avais plus qu'assez que mes demandes soient rejetées. Mon coup de force a plutôt bien marché, il faudra que je le ré-utilise. Monter en puissance, pour obtenir ce que l'on veut ! J'allais être tranquille pendant deux courtes semaines à Londres. Sans téléphone, sans enquête, sans patron !! Le pied ! Je resterais deux semaines seule, à visiter une magnifique capitale. De plus, je parle très bien anglais, du fait des enquêtes en collaboration avec la police britannique. Oui, mon job est d'élucider des meurtres. Pas facile tous les jours. Alors, une pause est la bienvenue, de temps en temps !

      Deux heures plus tard, je bouclais mes valises et filais en direction de Roissy-Charles de Gaulle. Ce soir, je serais dans le pays des Beatles, dans un hôtel, à prendre un bon bain qui me décontractera. Et les vacances pourront commencer !


      Cependant, tout ne se passa pas comme prévu ! J'arrivai à Londres à 18h17 précisément, soit plus de dix minutes plus tard que l'heure prévue. Autrement dit, mon gentil taxi londonien ne m'avait pas attendue et je du en prendre un autre qui arriva aux alentours de 19h00 à l'aéroport. Puis, j'arrivai enfin à l'hôtel dans lequel j'avais réservé. Un petit hôtel modeste, mais assez cher pour me faire grincer des dents quand je passai pour la première fois ses portes.

      Une fois la clé récupérée, je me repérai dans l'hôtel. Ma chambre se trouvait dans un coin reculé de l'hôtel, dans les dernières restantes. Les moins chères surtout. J'avançai donc progressivement vers mon chez moi pour deux semaines. Je voyais la porte avec le numéro peint en lettre d'or dessus. En passant devant la porte de la chambre voisine, j'entendis une très belle voix d'homme qui chantait en étant accompagné d'une guitare électrique. Je reconnus le son pour en avoir pratiquée moi-même durant mon adolescence. Curieuse, je tendis l'oreille pour mieux entendre la voix anglaise. Je me surpris en me sentant sourire face à la naïveté de la voix. Une voix grave, puis aigüe, puis étouffée. La pureté suintait en masse de cette merveilleuse voix...

      Je revins alors sur terre, après l'envoûtement intense que je venais de subir. Je passai mon chemin et entrai dans ma propre chambre. Bizarrement, je ne fus pas étonnée d'encore entendre cette belle voix à travers la fine cloison qui séparait les deux chambres. C'était un des plus petits hôtels de Londres après tout, l'un des moins riches. Cependant, je ne m'en plaignais pas. J'espérais simplement que l'homme n'allait pas chanter toutes les nuits. Pendant que je défaisais ma valise, énormément chargée par des choses inutiles, je pus entendre ce qui me sembla être la fin de la chanson :

      « It's a new dawn, it's a new day, it's a new life, for me. And I'm feeling good... Feeling Good ! »

      Les paroles me restèrent en tête, ainsi que la mélodie, pendant tout le temps où je rangeai mes affaires. J'arrivais pratiquement à la chantonner en sortant de ma chambre pour essayer de trouver un restaurant. En fermant la porte de ma chambre à clef, je ne fis pas attention et je me tournai alors assez rapidement pour finalement me cogner dans un obstacle un poil plus grand que moi. Un jeune homme brun aux yeux bleu saphir qui me rattrapa avant que je ne tombe. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, je me retrouvai dans les bras d'un bel inconnu anglais. Il me relâcha finalement, puis je vis qu'il fermait lui aussi la porte de sa chambre.
      C'était donc ce charmant jeune homme, mon voisin ! Je détaillai rapidement sa personne entière, en le regardant furtivement des pieds à la tête. De très belles chaussures, sûrement chères, un pantalon blanc (qui, je dois dire, lui allait à merveille) et pour finir une chemise très fine et immaculée. L'inconnu avait un visage fin, un petit sourire malicieux et surtout de très très beaux yeux bleus. Jamais encore de ma vie, il ne m'avait été donné de voir une telle paire d'yeux. J'en restais toute étourdie ! Pour finir, mais je n'y prêtai pas attention, ses cheveux étaient en bataille, ce qui lui donnait un côté un peu bad boy, mais sans être trop méchant (ou trop bad Very Happy). J'essayai de l'imaginer en train de chanter, seul avec sa guitare, s'explosant les cordes vocales.

      Bêtement, je souris alors, ne sachant que faire d'autre. Puis, je retrouvai l'usage de ma bouche et je lançai un tout petit 'Thank You' en rougissant et surtout en sentant mon accent faire tiquer l'inconnu. [NdA : La suite est en Français, je ne suis pas bilingue !]

      « De rien ! »

      Je rougis de plus en plus en entendant qu'il m'accordait un peu d'intérêt. Moi qui, en France, n'intéressait aucun homme, peut-être qu'en Angleterre, tout serait différent.

      Notre conversation aurait pu s'arrêter là; lui fermant la porte et me laissant en plant, moi, récupérant mes clés tombées par terre sur la moquette verte de l'hôtel puis partant me chercher de quoi manger. Mais, l'homme continua la conversation :

      « Alors, j'ai une française pour voisine aujourd'hui ? Hier, c'était une espagnole ! Très collante d'ailleurs... »

      Je ne savais que dire ! Il avait l'air habitué de rencontrer des gens dans les hôtels et de parler avec eux, quelle que soit leur nationalité. D'ailleurs, mon air surpris de sembla pas l'étonner. Quelque chose m'intriguait chez cet homme, alors qu'il gardait son petit sourire en coin tout en détaillant mes traits, ce qui me fit rougir encore plus.

      « Je.. Oui, je viens d'arriver, je reste ici pour deux semaines !
      -Et moi donc ! Deux semaines coincé ici ! Alors que je pourrais être à Paris... Pardon, je vous ennuie sûrement...
      -Non, pas du tout. C'est vous que j'entendais chanter tout à l'heure ?
      -Sûrement oui. Qu'avez-vous entendu ? »


      J'hésitai. Je ne savais pas ce que donnait ma voix. Apparemment, mon hésitation se remarqua puisque l'inconnu me fit un vrai grand sourire cette fois et se mit à chanter doucement : 'Birds flying high, you know how I feel... Sun in the sky, you know how I feel.' J'acquiesçai alors d'un hochement de tête affirmatif. C'était bien lui. Le chanteur guitariste... Je n'arrivais plus à détacher mon regard du sien. Et je sentis pourtant que son visage changeait au fil de ses pensées. Au bout d'un long moment, j'entendis :

      « Que faites-vous ce soir ?
      -Je suis en vacances ! Je ne fais rien !!
      -Ça vous dirais d'aller à un concert ? Je vous invite !
      -Comment cela ? Vous devez réserver les places, non ?
      -Non. Moi je n'ai pas besoin d'attendre !
      -Bon alors... C'est d'accord. Mais seulement si vous me dites votre prénom !
      -Matthew. Mais appelez-moi Matt. Et moi, puis-je savoir à qui ai-je l'honneur ?
      -Lisa.
      -Je passe vous chercher à 20 heures. Soyez-là ! Vous ne regretterez pas.
      -Comment dois-je m'habiller, Matt ?
      -Restez comme vous êtes. C'est parfait ! Vous êtes parfaite ! »


      Je rougis alors de plaisir face à cette remarque. Paf ! Dès le premier soir à Londres, j'avais un rencart. Je regardais ma montre pendant que Matthew partait d'un pas assuré vers le hall. Il était déjà 19h30. Tant pis pour le restaurant ! J'allais donc manger à la hâte à la cafétéria de l'hôtel, puis remontai dans ma chambre. Je me coiffais alors, me re-maquillais et faisais les cent pas en attendant que sonne vingt heures.

      Arriva l'heure fatidique et j'entendis quelqu'un frapper à ma porte; trois petits coups. J'allais ouvrir en essayant de cacher mon empressement. Matthew était là, une main dans une poche de son pantalon, l'autre tenant un bouquet de roses rouges. Je souris alors au bel Adonis se tenant devant moi et pris les fleurs quand il me les tendit, en souriant également. Je pris un verre qui trainait, le remplis d'eau et mis les fleurs à l'intérieur, toujours en souriant. Je revins devant Matthew et l'embrassai sur la joue pour le remercier. J'hûmais son parfum par la même occasion. Une senteur de menthe m'envahit alors que nous partions au concert...

_________________


Weepondzamatendwesseu'


Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: Fri 9 Apr - 23:03 (2010)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lilly Rush
Admin & Co Admin.

Offline

Joined: 05 Apr 2010
Posts: 236
Localisation: Sur une enquêtes

PostPosted: Sat 10 Apr - 01:32 (2010)    Post subject: Clem's fiction :) Reply with quote

OO mon commentair?? ELLE VIEN QUAND LA SUITE??? xD
_________________
Love is our resistance. Keep us a promise they wont stop breaking us down.
Hold me .Our lips must always be sealed...

Souvent tout va mal, tout est écœurent, J‘ai envi d’en finir, et pourtant,
Votre sourire me suffi, Pour m’éclaircir a nouveaux la vie…


Back to top
Visit poster’s website MSN
Matthew D. Polloni
Sexy Boys

Offline

Joined: 06 Apr 2010
Posts: 24
Localisation: ici et là, errant avec ma guitare.

PostPosted: Sat 10 Apr - 01:37 (2010)    Post subject: Clem's fiction :) Reply with quote

Tout de suite, si tu veux, elle est déjà écrite... mais après, je m'en vais vraiment hein ?? xDD
_________________


Weepondzamatendwesseu'


Back to top
Visit poster’s website
Matthew D. Polloni
Sexy Boys

Offline

Joined: 06 Apr 2010
Posts: 24
Localisation: ici et là, errant avec ma guitare.

PostPosted: Sat 10 Apr - 01:40 (2010)    Post subject: Clem's fiction :) Reply with quote

Double Post :

      Dans le hall désert, Matthew m'attrapa la main et entrelaça nos doigts. Mon ventre fit un bond. Mais pas aussi énorme que celui que tout mon corps fit quand je vis la voiture avec laquelle allions au concert. Une limousine noire, brillante de mille feux. Elle était tellement propre et tellement lustrée que l'on pouvait se regarder dedans et voir les moindres détails de son visage.

      Je le regardai, surprise. Que savait-il que j'ignorai ? Il dû mal comprendre mon regard, car il m'adressa un sourire radieux, encore plus charmeur. Ne pouvant y résister, je souris à mon tour, alors qu'il me faisait monter à l'arrière de la voiture. Nous ne parlâmes pas beaucoup pendant le trajet d'un quart d'heure jusqu'à la périphérie de Londres. Nous entrâmes dans une petite salle à l'arrière d'un bâtiment. Il m'entraîna le long de grands couloirs sombres, puis toqua à une porte en bois. A peine avait-il arrêté de frapper qu'il entrait, sans attendre une réponse. Il connaissait le lieu. Nous entrâmes alors dans une pièce très éclairée, avec de grands miroirs, qui couvraient la majeure partie du mur, face à moi. Une loge ! Il m'avait emmenée dans une loge de musicien, probablement. Qu'est-ce que cela signifiait ?

      Dans la loge se trouvaient deux autres hommes qui semblaient du même âge que Matthew. En me voyant le suivre, ils se regardèrent et se sourirent. Je réussi alors à comprendre la conversation qu'ils entretinrent par la suite :

      « Eh ben, Matthew... On pensait que tu n'arriverais jamais.
      -Mais en fait, je comprends mieux.. Pas toi, Dom ? »


      Les deux autres me regardèrent avec un œil appréciateur et je me sentis rougir un fois de plus. Cependant, Matthew commença à s'expliquer :

      « Désolé les gars ! J'aurais juste moins de maquillage que vous !! Je vous présente ma voisine française de chambre, Lisa.
      -Une française en plus ?! Hum... Tu sais qu'elle se trouve dans NOTRE loge, là ?
      -Oui, je sais... »


      Puis, Matthew se tourna vers moi, me souriant pour me rassurer, puis il me tendit la main pour que je m'approche d'eux trois. J'avançai rapidement, attrapai la main de Matt et la serrai assez fort.

      « Lisa, je te présente Dominic et Chris. Mes ... collègues ! »

      Les dits Dominic et Chris se mirent à rire. Je les regardais sans comprendre. Mon air étonné leur mirent sûrement la puce à l'oreille, puisqu'ils s'arrêtèrent et celui qui devait être Dominic, le blond, reprit la parole, beaucoup plus calmement, en s'adressant à Matthew :

      « Elle ne le sait pas ?!
      -Non... C'est en partie pour ça que je l'ai amenée. On s'est rencontrés tout à l'heure, à l'hôtel et... apparemment, ça n'a pas fait tilt ! »


      C'en était trop ! De quoi parlaient-ils ? Je resserrai la pression sur la main de Matthew puis je regardai le reste de la pièce. Des feuilles, des partitions trainaient çà et là. Ils étaient donc tous trois musiciens. Cela semblait vraiment les désarçonner que je ne sache pas qui ils étaient. Enfin, Matthew ne semblait pas surpris. Sans doute s'était-il fait à l'idée ! Chris me lança alors :

      « C'est vrai ? Vous ne nous connaissez pas ?! »

      Je hochai négativement la tête. Non. Je ne voyais pas qui ces trois hommes pouvaient être. J'écoutai seulement la radio en allant et revenant du boulot et je n'avais pas le temps de me renseigner sur la musique que j'entendais.
      Cependant, leur surprise semblait leur être agréable. Et pour cause :

      « Au moins, elle ne nous sautera pas dessus pour avoir un autographe !! s'exclama Chris en riant.
      -Ouais. Attends la fin du concert pour dire ça. On sait jamais ! Peut-être aura t-elle une réminiscence soudaine et se pendra à nos cous, répliqua Dominic, méfiant. »


      Je baissai la tête. Ils ne me connaissaient pas, je ne les connaissais pas, nous étions sur un pied d'égalité. Je comprenais la méfiance de Dominic. S'ils étaient connus, je devais forcément les avoir déjà entendu quelque part. A la télé, à la radio... Que sais-je ? Puis, je sentis la main de Matthew quitter la mienne et se poser dans mon dos. Un frisson incontrôlable me parcourut l'échine, et je sentis alors qu'il m'incitait à rebrousser chemin. Nous fîmes donc demi-tour et il me reprit alors la main pour continuer notre parcours à travers les différents couloirs. Puis, nous entrâmes dans une vaste pièce sombre ou nos pas résonnaient. Ce qui me laissa penser que c'était une salle de concert. Après tout, c'était ce qui devait arriver, non ? L'obscurité n'était pas totale, j'arrivais à distinguer un rideau, une très grande estrade qui devait être la scène. J'étais confortée dans mon idée. Matthew m'amena juste devant la scène, à un endroit auquel de verrais bien.

      « Voilà, c'est ici que je t'abandonne pour l'instant. On se revoit dans deux heures. Ne pars pas sans moi ...
      -Matthew ! L'appelai-je avant qu'il ne parte.
      -Tu reviendras dans la loge, tu connais le chemin. Je jouerai pour toi, ce soir. Sache-le !
      -Mais... Je ne te connais même pas.
      -Tu nous reconnaîtra. Forcément ! Je file, les portes vont bientôt s'ouvrir. Bon concert, Lisa ! »


      Je le sentis tout contre moi, et il m'embrassa alors sur la joue, à la manière dont je l'avais fait auparavant. Mes joues s'empourprèrent et mon cœur s'accéléra, mais Matthew était déjà parti. Un instant plus tard, j'entendis des cris de jeunes femmes et des dizaines de personnes envahirent la salle de hurlant des choses que je n'arrivais pas à comprendre. Puis la musique commença. A côté de moi se tenait une jeune adolescente complétement hystérique qui, dès qu'elle entendit la première note, hurla le titre de la chanson, ou ce que je pensais que ce soit. 'APOCALYPSE PLEASE'. Je ris alors. Cette jeune fille devait rêver jour et nuit de rencontrer le groupe. Que je ne connaissais toujours pas, au passage. Le rideau se leva pendant que les notes de piano continuaient leur mélodie. Je ne fus pas plus surprise que cela quand je vis Matthew être assis derrière un piano et jouer cette chanson.

      Je remarquai Dominic, à la batterie et Chris, à la basse. Puis, alors que mon attention était centrée sur les décors de la salle, éclairée par des projecteurs, j'entendis le chanteur commencer sa chanson. Je tournai alors la tête vers Matthew qui fermait les yeux en chantant de sa belle voix aigüe.

      Le concert se déroula de cette même manière tout le temps. La musique commençait, la fille de droite hurlait, et Matthew chantait. Certaines mélodies me rappelaient des choses, comme la chanson nommée Starlight par ma jeune voisine. J'essayais de mémoriser les titres de toutes les chansons pour pouvoir en parler après avec Matthew plus tard dans la soirée. Je sentis la fin du concert approcher quand l'adolescente sembla au comble de l'hystérie [NdA : J'aurais pu faire un bon jeu de mot, mais non Wink] quand Matthew entama à la guitare les notes de la chanson qu'il avait chanté à l'hôtel, dans sa chambre. Elle hurla 'FEELING GOOD' et je crus ne plus avoir de tympans. Toute la salle se mit alors à chanter en même temps que lui et même moi, je fus obligée d'admettre que je devais être une inculte pour ne pas connaître cette chanson. Du moins, pas entièrement. Je réussi quand même à chanter doucement la fin de la chanson. Toute la salle eut ensuite droit d'entendre un magnifique solo de guitare. Jamais encore je n'avais entendu quelque chose de si magnifique. Comme tout le monde, j'applaudissais à tout rompre à la fin de cette superbe surprise. Je restais jusqu'à ce que la salle se vide, ensuite, puis, je rejoignais les loges, où les garçons devaient m'attendre.

      Depuis le couloir, j'entendis des rires et des voix anglaises, que je ne comprenais qu'à moitié. Mes oreilles bourdonnaient encore après le long solo de Matthew, accompagné très discrètement par Dominic à la batterie.

      Je frappai à la porte et Matt m'ouvrit immédiatement. Une fois de plus, je ne savais que dire... Tellement d'émotions circulaient dans ma tête, c'en était gênant. Pourtant, je devais dire quelque chose. C'était ce qu'ils attendaient...

_________________


Weepondzamatendwesseu'


Back to top
Visit poster’s website
Lilly Rush
Admin & Co Admin.

Offline

Joined: 05 Apr 2010
Posts: 236
Localisation: Sur une enquêtes

PostPosted: Sat 10 Apr - 02:08 (2010)    Post subject: Clem's fiction :) Reply with quote

**La fille completement folle** Jvais attendre la suite hehe j'aime trop!!!
_________________
Love is our resistance. Keep us a promise they wont stop breaking us down.
Hold me .Our lips must always be sealed...

Souvent tout va mal, tout est écœurent, J‘ai envi d’en finir, et pourtant,
Votre sourire me suffi, Pour m’éclaircir a nouveaux la vie…


Back to top
Visit poster’s website MSN
Matthew D. Polloni
Sexy Boys

Offline

Joined: 06 Apr 2010
Posts: 24
Localisation: ici et là, errant avec ma guitare.

PostPosted: Thu 15 Apr - 22:31 (2010)    Post subject: Clem's fiction :) Reply with quote

      « C'était... magique ! Dis-je en souriant bêtement.
      -Merci, me répondirent-ils en choeur. »

      Je remarquai alors que Dominic souriait. Il avait l'air soulagé que ma réaction ait été cela. Nous allions peut-être devenir bons amis en fin de comptes... Une seconde plus tard, les trois garçons me serraient dans leurs bras. Chris en premier, puis Matthew, puis Dominic. Ce dernier me murmura un pardon auquel je répondis par une étreinte plus forte. Nos regards se croisèrent et nous nous sourîmes derechef. Je devais vraiment me trouver au Paradis.
      Je sentis la main de Matthew m'enserrer la taille alors qu'il me demandait :

      « Alors, nous as-tu reconnus ? Sais-tu quel groupe mythique nous sommes ?
      -Je vous ai reconnus. Mais... Je ne sais toujours pas qui vous êtes. Je suis désolée !
      -Ne le sois pas,
      me lança Dominic. Les gens, les groupies surtout ne nous considèrent plus comme des hommes, des êtres vivants normaux. Pour eux, nous sommes les Dieux de la musique, des personnes hors du commun, des personnes invulnérables. On ne peut plus compter sur personne maintenant que nous sommes célèbres. Alors, quand rarement nous rencontrons des gens tels que toi, on est heureux. Libérés !
      -Oh ça oui ! Je vais devenir complétement sourd un jour... Avec toutes ces filles qui hurlent... J'm'en fiche moi, j'suis déjà marié ! Ma femme devient jalouse dès qu'elle voit que je signe des autographes à des filles...
      s'exclama Chris. »

      J'éclatai de rire en regardant les deux hommes se plaindre. Les garçons regardèrent mon hilarité et attendirent patiemment que je me calme.

      « Pardon, c'est juste que... j'avais justement une fille très très fan de vous à côté de moi. Elle criait le nom de vos chansons dès les premières notes. C'était... Impressionnant ! Et apparemment, elle était complétement folle de toi, Matthew !!
      -Ca, ça m'étonne pas, Matt' ! J't'avais dit que tu ferais tomber toutes les filles..
      s'écria Dominic, en riant. »

      Cependant, moi dans mon coin, après avoir entendu la remarque de Dom, je me renfrognais. Oui, Matt faisait chavirer le cœur des belles jeunes femmes et des adolescentes. Et moi, qu'étais-je dans tout cela ? Une conquête de plus ? Ou bien rien du tout, même ? J'avais tendance à espérer trop vite, mais la main qui me caressait le dos était bien réelle et présente, ce qui pour moi signifiait qu'aux yeux de Matthew, je représentais quelque chose...

      « Les gars... Ne parlons pas de ma vie sexuelle. Elle n'intéresse personne ! »

      Matthew avait l'air quelque peu gêné par cette conversation. Apparemment, le fait que j'ai dit qu'une adolescente de 15 ans à peine était folle de lui le rendait mal-à-l'aise. Puis, je le sentis se tourner vers moi et je me dévissai alors le cou pour regarder ses yeux pendant qu'il parlait.

      « Quelle chanson as-tu préféré ?
      -Celle de l'hôtel, Feeling Good ! Elle est superbe !! Hum... au fait, j'ai reconnu une de vos chansons. Starlight, je crois... »


      Matthew se mit à chanter quand il comprit mon incertitude. Il me chanta tout le refrain et je me laissai bercer par les paroles.

      « Oui, c'est ça !
      -J'ai entendu dire qu'elle passait beaucoup sur les ondes françaises. Tu sais, Matt, comme la radio où l'on était passés l'autre fois !!
      -Oui, je vois. »


      Matt semblait ailleurs. Il regardait son reflet dans le miroir, en face de nous. Je le vis regarder sa main droite, qui dépassait toujours de mon corps en me serrant. Il sembla également triste, le temps d'un instant, et je ne compris pas pourquoi. Une chose que je devrais lui demander en rentrant...

      Un quart d'heure plus tard, nous nous serrions tous dans nos bras et nous souhaitions une bonne fin de nuit. Les trois musiciens ne dormaient pas dans le même hôtel, pour créer l'effet de surprise chez les fans qui pourraient les trouver. Nous reprenions donc la route vers NOTRE hôtel à bord de la même limousine, puis, elle nous déposa devant l'entrée. Pendant tout le trajet, Matthew avait joué avec une mèche de mes cheveux en regardant ses genoux d'un air songeur. Je n'avais pas osé le déranger dans ses pensées, puis nous étions arrivés. C'était raté pour la discussion au calme.

      Je sortis la première, suivie de près par Matt qui semblait déterminé tout à coup. A faire quoi, je ne le savais pas, mais en tout cas, il semblait vouloir parler.

      A l'intérieur, l'hôtesse d'accueil de nuit nous regarda avec des yeux ronds. Ou plutôt regarda Matthew avec des yeux ronds. Moi, elle m'accorda un regard méprisant. Sans doute pensait-elle que nous allions nous envoyer en l'air, lui et moi. Elle pensait donc mal. Avant de faire quoi que ce soit, je voulais éclaircir le mystère qui régnait en moi. Qui étaient ces trois garçons ? Et je ferais tout pour le savoir... Nous arrivâmes dans le couloir de nos deux chambres. Il me lança un petit regard incertain, genre 'dans quelle chambre préfères-tu parler ?'. D'un geste, je lui montrais mes clés, que j'avais en main. Il me sourit alors et nous entrâmes dans la chambre obscure. J'allumai la lumière et nous nous assîmes alors sur le lit. En attendant qu'il commence son explication, j'enlevai ma veste et mes escarpins, que je balançai dans un coin de la pièce. Puis, je prenais la main de Matthew de mon propre chef cette fois et il sembla que cela lui donna l'envie de commencer son récit.

      « J'ai plusieurs choses à te dévoiler... et je ne sais pas trop par où commencer ! Tu dois d'abord savoir qui nous sommes. Je m'appelle Matthew James Bellamy. Les deux autres sont Dominic Howard, à la batterie et Chris Wolstenholme, à la basse. A nous trois, nous formons le groupe Muse. »

      Mais oui, bien sûr !! Comment avais-je pu être aussi sotte ? J'en avais entendu parler, ils avaient même un nouvel album en préparation...

      Je fixais le visage grave de Matthew, pendant qu'il continuait :

      « Nous sommes en tournée actuellement et... nous avons plein de dates partout... C'est là que survient le problème ! Lisa... cette fois, je reste deux semaines, mais quand je partirais aux Etats-Unis avec Dom et Chris, ce sera pour plusieurs semaines, parce qu'on aura pas que des concerts là-bas... Le vrai problème, Lisa, c'est que je suis accro !!
      -Accro ? A quoi ?
      -A toi ! Quand je t'ai vue, tout à l'heure, tu m'es tombée dessus et ce fut le déclic pour moi. Je ne te connaissais pas encore, mais je savais que jamais plus je ne pourrais me passer de toi ! Ne me demande pas commence ça fonctionne... Je sais juste que je t'aime, Lisa !! »


      Il m'avait avoué tout cela d'un ton monotone et avec les larmes les larmes aux yeux. Ainsi, il tenait plus à moi qu'à n'importe qui [NdA : A part sa guitare peut-être ^^ Okay, je sors *_*]. Il m'aimait alors que cela ne faisait même pas quatre heures que l'on se connaissait. Il baissa les yeux vers nos deux mains et sourit tristement. Il avait raison. Jamais on ne se reverrait lui et moi. Dans deux semaines, je repartirai en France et lui, il serait aux Etats-Unis. On serait séparés pour on ne sait combien de temps... On serait tous les deux malheureux. Je lui chuchotai :

      « L'amour ne se commande pas, Matthew... Le coup de foudre non plus !
      -Tu sais aussi bien que moi que si on continue dans notre relation, cela n'aboutira jamais...
      -Je ne te savais pas si pessimiste, Matt !
      -Lisa... Je suis désolé !
      -Très bien ! Écoute bien ce que je vais te dire !! On s'est rencontrés, tu m'as emmenée à un concert de ton propre groupe, et tu m'as présentée aux autres. A tes Amis ! C'est tout ce que cela peut signifier pour toi ?
      -Non, mais je...
      -Donc, si je comprends bien,
      m'exclamai-je, je ne suis qu'une femme parmi tant d'autres ! C'est ça ? Corrige-moi si je me trompe, bien sûr ...
      -Lisa... Tu n'es pas une de ces groupies qui hurlent à la mort comme des loups. Tu es une femme qui me considère comme un homme, et pas un surhomme. Si tu veux tout savoir, on en a discuté avec Dom et Chris... Il m'ont dit que je ne devais pas laisser passer ma chance. Que si je t'aimais vraiment, je devais te le dire, te le prouver. Cependant, malgré ce fait... j'ai peur de te faire souffrir. C'est pour cela que jamais je n'aurais dû te reparler dans le couloir... »


      Des larmes dévalèrent de mes propres yeux en entendant les paroles de Matthew. Il les regarda couler jusqu'à mon menton, puis en essuya une avec son pouce... Sa main s'arrêta sur ma joue, qu'il caressa dans un geste d'un extrême tendresse. Mon rythme cardiaque s'affola.

      « Matthew... je me fiche de ce que tu penses. Je ne souffres jamais. Quand les hommes m'abandonnent, je relativise, je positive... Alors... Ce n'est pas parce que tu es Matthew Bellamy que je ne vais pas faire pareil ! C'est à toi de voir !! »

      Je le vis réfléchir à mes paroles, de même que moi. Je venais de proférer un beau mensonge. Bien sûr que je souffrirais. Cependant, j'étais trop fière, trop orgueilleuse pour me l'avouer. Puis, je vis Matthew relever les yeux vers les miens, toujours brillants de larmes et il me demanda alors :

      « Lisa.. M'aimes-tu ? »

      Je fus alors prise de court. Que répondre à une question si puérile venant d'un homme qui pouvait avoir toutes les jolies filles à ses pieds, mais qui préférait être séduit par une française, qui n'était pas plus belle que ça... Une idée me vint alors à l'esprit. Il voulait savoir quels étaient mes sentiments envers lui, j'allais donc lui montrer.

      Avec un petit sourire, je mis ma main sur la sienne, celle qui était toujours posée sur ma joue, et je me rapprochai lentement, très lentement de lui. Nous fermâmes les paupières en même temps, quand nos lèvres se touchèrent. Je n'aurais jamais cru qu'embrasser une star que je ne connaissais pas me procurerait tant de sensations. Il était si... tendre dans ses geste, il ne voulait rien brusquer. Pas comme certaines brutes françaises... [NdA : je vise personne en particulier ...xD] J'étais aux anges.

      Quand notre baiser prit fin, je sentis ses mains passer sur mes hanches, pour me pousser un peu sur le lit. Matthew devait se sentir prêt. Il devait savoir que je ne serais pas malheureuse par la suite... Ou devait le croire en tout cas. Je me laissais alors faire, me laissant glisser dans les plaisirs charnels de la nuit...

      Pendant toute la nuit, ses lèvres parcoururent mon corps, surtout mon cou. Je me sentis partir dans les bras de Morphée alors que Matthew embrassait avec douceur ma joue. J'étais absolument sûre d'une chose : je m'étais endormie avec le sourire aux lèvres et c'était bien la première fois qu'une chose pareille m'arrivais.

      Le lendemain, quand je m'éveillai, des souvenirs de la nuit passée plein les yeux, j'étais heureuse et comblée de bonheur. Cependant, ma joie fut de courte durée quand je tournai la tête et n'aperçus pas Matthew à mes côtés. Je me levai, enfilai un pantalon à la hâte, puis remarquai un post-it collé sur la porte de ma chambre. Je le pris et l'examinai d'un œil interdit, parcourant les quelques lignes qu'IL m'avait écrit.

_________________


Weepondzamatendwesseu'


Back to top
Visit poster’s website
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 14:01 (2019)    Post subject: Clem's fiction :)

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    welcom in california! Forum Index -> hors RPG -> La ou la plume trionfe All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Template BBR2 created by revaz
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group